top of page
  • Photo du rédacteurF. Coy

Battle : Mozzarella contre Féta


combat entre feta et mozzarella
Mozzarella
combat entre feta et mozzarella
Feta


On arrive en été , et , nos salades regorgent de bonnes choses et d'autres moins !


J'essaie dans cet article (qui combine plusieurs articles) de faire une synthèse sur les deux fromages typiques de nos étés.



Origine du lait

Le lait de brebis contenant moins de facteurs de croissance que le lait de vache (ou de bufflonne), la féta est plus intéressante pour la santé. +1 FÉTA


Énergie

La mozzarella est légèrement moins calorique que la féta. Si l’on considère qu’un aliment moins calorique est plus intéressant, la mozzarella remporte cette manche. +1 MOZZARELLA


Lipides

Les deux aliments sont proches sur le total des lipides. Même si la mozzarella est légèrement moins grasse, le profil lipidique des deux aliments est sensiblement identique. A noter d’ailleurs que la mozzarella de bufflonne est plus grasse que la mozzarella de vache. Il est donc difficile de donner un vainqueur sur cette manche. ÉGALITÉ


Protéines

Bien que les deux fromages constituent des sources de protéines complètes, la mozzarella est plus riche en protéines que la féta. +1 MOZZARELLA


Sodium

Dans notre alimentation moderne, le sodium est relativement présent. Il est donc inutile de chercher à l’apporter en grande quantité. La féta contenant une grande quantité de sodium, elle est moins intéressante que la mozzarella. +1 MOZZARELLA


Vitamines

Les deux fromages se valent. ÉGALITÉ

 

Minéraux et oligo-éléments

De manière globale, la mozzarella contient davantage de minéraux et d’oligo-éléments que la féta. +1 MOZZARELLA


Résultat

Dans le cadre d’une alimentation équilibrée et sans excès, la mozzarella semble plus intéressante que la féta pour la santé. Elle gagne avec +3 points.




Maintenant pour ceux qui veulent en savoir un peu plus :




La feta: un fromage riche en calcium... mais aussi en sel!



Selon les marques, ce fromage au bon lait de brebis est parfois complété jusqu’à 30% de lait de chèvre. Mais la feta peut aussi être au lait de vache. Il est alors bien moins typé, un peu moins calorique (270Kcal/100g contre 285)

- Ses atouts: riche en calcium (santé osseuse), affiche un bon taux de potassium (pour l'équilibre acido-basique) et de vitamines B (immunité, système nerveux). Riche en protéines, donc très rassasiante, son lait de brebis la rend aussi plus digeste pour certains.  

- Le bémol: sa teneur en sel qui fait partie de son procédé de fabrication: jusqu’à 2,5g/100g sur les 5g/j à ne pas dépasser! Pour ne pas vous en priver, optez pour une version allégée en sodium ou plongez le bloc 2h dans l’eau avant dégustation. Dans tous les cas, évitez de resaler le plat et d’y ajouter trop d’olives, elles aussi salées...

- Bien la choisir : en bloc nature, dans sa saumure, elle est préférable aux bocaux de dés déjà marinés dans l’huile, plus onéreux.

- Bien la déguster: associer la feta à des légumes ou à des fruits (melon, pastèque).



La mozzarella: un fromage moins calorique... mais gare aux dérives!



La "vraie mozza" est composée de lait de bufflonne ("di bufala"), mais on en trouve aussi au lait de vache: si cette mozzarella est moins calorique que la feta (225kcal/100g contre 260 et 17g de lipides contre 21), elle est aussi moins savoureuse. Égalité en revanche sur les teneurs en eau (60g/100g) et en protéines (15g/100g)

- Ses atouts: la mozzarella renferme 5 à 10 fois moins de sel (200mg/100g) que la feta. Moins riche aussi en calcium (le lait de brebis est champion en la matière), elle abrite plus de potassium et surtout du bêta-carotène, antioxydant précurseur de vitamine A et au lait de bufflonne, affiche une teneur moindre en cholestérol.  

- Le bémol: Son prix qui pousse à prend la version au lait de vache...

- Bien la choisir: de préférence authentique. Au lait de vache, la mozzarella  est plus fade. La burrata: cette mozzarella au cœur empli de crème fraîche, plus riche en lipides saturés, glucides et moins dotée en protéines, perd alors de son intérêt diététique.

- Bien la déguster: en assiette tomate-mozza avec un filet d’huile d’olive, câpres et basilic, elle est parfaite, surtout au lait de bufflonne. Mieux vaut réserver celle au lait de vache aux versions chaudes.


153 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page